Cadrage du sujet et perspectives méthodologies

Comment intégrer la naissance d’une école d’ingénieurs chimistes dans l’environnement de la recherche universitaire et industrielle de la fin du 19ème siècle. Et comment mettre cela en perspective avec les évolutions du 20ème siècle ?

Le modèle universitaire allemand du 19ème siècle

On peut déjà noter l’évolution du modèle du chimiste « savant » du XVIIe et XVIIIe siècle vers celui du « chercheur » dans le cadre universitaire dans le courant du XIXe siècle. Pour simplifier on passe du chimiste Lavoisier et des grandes académies des sciences à l’enseignement à l’université associé à la recherche en laboratoire. C’est le modèle allemand qui s’impose et impose ce modèle des grands laboratoires au sein de l’université avec une double fonction : l’enseignement et la recherche. Cette association est un gage d’excellence et de réussite. Les nombreuses découvertes des chimistes allemands et la réussite industrielle de leurs entreprises sont majeures au cours du 19ème siècle.

Ce modèle est notamment porté par de grands noms :

  • Wilhelm von Humboldt qui fonde l’université de Berlin en 1809
  • le chimiste Justus von Liebig qui fonde au cours des années 1840 le premier grand laboratoire institutionnel.

La défaite française de 1870 face à l’armée prussienne renforce encore la supériorité du modèle d’organisation de la recherche dans un cadre universitaire. Cf. notes de Pasteur.

Fondation d’une école de chimie à Lyon en 1883

Le fondateur de l’école de chimie Jules Raulin s’inscrit dans ce contexte si particulier. Il est nommé professeur de chimie à l’université de Lyon en 1876, il est un ancien assistant du grand professeur Louis Pasteur (qui lui aussi passera beaucoup de temps et d’énergie à promouvoir l’Institut Pasteur). Je montre cependant dans mon mémoire de maîtrise que la tâche du professeur Raulin reste complexe et qu’elle ne fait pas l’unanimité notamment faute de moyen. Il parvient cependant, et ce malgré de nombreuses difficultés, à fonder l’école de chimie industrielle au sien de l’Université en 1883.

Jules Raulin est un bon exemple d’une tentative locale d’associer recherche universitaire avec les industriels, mais aussi de lier enseignement et pratiques expérimentales ayant un débouché pratique. Sans doute, faudra-il que je compare davantage l’expérience de fondation à Lyon avec d’autres écoles de chimie ou d’ingénieurs en France à Paris notamment ou avec l’exemple plus ancien de Mulhouse ou Nancy.

Inscrire cette création dans la durée ?

D’abord, dans mon mémoire, je n’ai sans doute pas assez insisté sur le modèle allemand de la recherche/formation au sein de l’université avec une liaison réussi avec les industriels. Ce travail comparative mériterait d’être approfondi. Il est aujourd’hui bien documenté me semble-t-il.

Ensuite, autre point qui mériterait d’être analysé, on assiste au XXe siècle à l’émergence du chercheurs institutionnel (hors du cadre universitaire) et surtout du chercheur privé rattaché à un laboratoire industriel ou à une entreprise privée. Ces deux types viennent concurrencer l’enseignent-chercheur universitaire qui n’est plus le seul à avoir le monopole de « faire » et faire progresser la science.

Enfin, c’est l’image du chercheur entrepreneur qui apparaît dans le courant du XXe siècle qui nécessiterait d’être confronté à la réalité des parcours des ingénieurs de l’école de chimie industrielle de Lyon. Ce sont autant de piste à approfondir.

Les deux premiers points peuvent être aisément ajoutés, la littérature et les études sur ces sujets sont pléthores et très abondants. En faire une synthèse devrait être réalisable. Le dernier point nécessite un travail plus spécifique d’enquêtes, d’interviews ou d’analyse de parcours qui n’a pas encore réalisé me semble-t-il. A creuser.

Sources

  • GINGRAS Yves, KEATING Peter, LIMOGES Camille. « Du savant au chercheur entrepreneur » in Sciences Humaines, Décembre 2000, Numéro spécial Histoire et philosophie des sciences N°31, p.32-35.
  • Bensaude-Vincent (Bernadette) et Stengers (Isabelle), Histoire de la chimie, 2001. URL : https://www.cairn.info/histoire-de-la-chimie–9782707135414.htm.. Consulté le 29 mai 2020. ISBN : 978-2-7071-3541-4.
  • Mon travail de maitrise 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s